De mère tunisienne et de père marocain, Ary Abittan naît à Paris mais grandit dans la ville de Sarcelles, où il se produit dès l'année 1998 dans de petits spectacles, jusqu'à ce qu'il se fasse remarquer par un certain Eddy Marouani qui devient son imprésario. L'apprenti humoriste profite de cette ouverture pour s'imposer en première partie de spectacles portés par Gad Elmaleh ou Enrico Macias, et tient en 2007 la tête d'affiche de plusieurs théâtres parisiens. Cette même année, il joue l'un des rôles principaux de la série Nos années pension, rôle qu'il habitera pendant trois saisons. 2008 marque ses débuts sur le grand écran dans la comédie Tu peux garder un secret ? d'Alexandre Arcady, qu'il fait suivre avec Coco (2009), seconde réalisation de son ami Gad Elmaleh, et Tellement proches, un film choral/familial réalisé par le tandem Olivier Nakache/Eric Toledano où il côtoie Vincent Elbaz et Isabelle Carré. En 2010, il joue le père de Leïla Bekhti, héroïne du lucratif Tout ce qui brille, ainsi que dans Fatal, comédie délurée signée Michaël Youn - avec qui il renouera trois ans plus tard pour son Vive la France - avant de décrocher un des premiers rôles de Dépression et des Potes d'Arnaud Lemort (2012). L'année suivante le voit tour à tour s'improviser porteur du maillot jaune pour La Grande boucle de Laurent Tuel, prêter sa voix à la narration du très beau film animalier Chimpanzés et tenter de séduire Héléna Noguerra dans Hotel Normandy.

Il sera le 28 novembre 2014 au CEC de Yerres (91), n'hésitez pas, réservez vos places dès que possible !

http://www.levaldyerres.fr/agenda/saison-culturelle-2014-2015/ary-abittan-a-la-folie-passionnement.html

https://www.facebook.com/theatresduvaldyerres

https://twitter.com/ValdYerres

Toujours au rendez-vous pour l'humour, cependant, j'attends de voir un spectacle entier avant de prononcer mon verdict final ! Pas de commentaires...

...